Pour Poutine la Russie va rester ferme dans son bras de fer avec l’Ouest

poutLe président Vladimir Poutine a renouvelé sa confiance affirmant que la Russie va sortir en tant que gagnant dans son bras de fer avec l’Occident si elle reste ferme.

S’exprimant jeudi devant des hauts fonctionnaires du Service fédéral de sécurité, le principal successeur à l’agence KGB, Poutine a déclaré: « la situation autour de notre pays va changer pour le mieux, mais pas parce que nous allons faire des concessions, se baisser ou de jouer avec quelqu’un. Elle ne va changer pour le mieux que si nous devenons plus forts. »

Le dirigeant russe a accusé l’Occident d’utiliser des tentatives d’isolement politique, pression économique, guerre à grande échelle de l’information et les instruments de services spéciaux pour affaiblir la Russie.
Il a accusé le déploiement de forces de l’OTAN près des frontières russes, le développement du programme de défense antimissile des États-Unis dirigée de l’alliance, et un programme américain de développement de haute précision à longue portée des armes conventionnelles de principales menaces.

« Personne n’a réussi à effrayer notre pays ou de faire pression sur lui et personne ne le fera », at-il ajouté.
Les relations de la Russie avec l’Occident ont plongé au point le plus bas depuis la guerre froide sur la crise ukrainienne. Les Etats-Unis et l’Union européenne ont infligé des sanctions économiques douloureuses contre la Russie sur son annexion de la péninsule de Crimée de l’Ukraine et de soutien pour les insurgés dans l’est de l’Ukraine.

Poutine, un vétéran du KGB, a salué l’agence, connue sous son acronyme FSB de Russie, pour ses efforts pour attraper des espions étrangers, en disant qu’elle a exposée 52 agents de renseignement étrangers et 290 de leurs agents l’an dernier seulement.

Categories

Découvrez aussi