Le Petit Journal se trouve quand même des fans et des soutiens

Depuis qu’il a repris le Petit Journal après le départ de Yann Barthès, Cyril Eldin avait du mal à trouver des admirateurs.

Désormais c’est chose faite, car malgré des couacs, il existe tout de même des personnes qui préfèrent la nouvelle version du « Petit Journal» à celui de Yann Barthès…

Départ de Mathilde Warnier du Petit Journal

A peine arrivée, la reporter annonce son départ car l’émission a enregistré une perte au niveau des téléspectateurs (400 000) par rapport à l’année passée. A cela s’ajoute, la rivalité et la échanges houleux avec l’ancien présentateur qu’on voit sur les réseaux sociaux.

Lors de la première de son émission, Cyrille Eldin a été attaqué de toutes parts, même les journalistes ne lui ont pas fait de cadeaux. Mais cela n’a pas empêché l’animateur de répondre « je ne sais si je me trompe, mais j’ai l’impression qu’il y a de nombreuses personnes qui parlent de moi en mal actuellement. Mais grâce à eux, je ne plonge pas dans le délire gratuitement. De plus, c’est un avantage, car le fait d’avoir des ennemis est un avantage ».

J’apprécie Cyrille Eldin

Il faut dire que le remplaçant de Yann BArthès ne dors pas sur ses deux oreilles, tandis que la chaîne pour laquelle il travaille (Canal+) est entrain de changer sa stratégie et pense présenter un nouveau format pour le Petit Journal.

Et dans cette tourmente, l’animateur a toujours des soutiens importants comme son patron, Vincent Bolloré qui lui avait demandé de façon personnelle, de reprendre l’émission après le départ de Yann Barthès. On compte aussi parmi ses soutiens, des politiques comme le vice-président du FN, Florian Philippot, qui lui reconnaît un caractère drôle et pas sectaire comparé à Yann Barthès et un autre animateur qui le soutien, le célèbre patron de « Touche pas à mon poste » Cyril Hanouna.

Des téléspectateurs admirateurs

D’autre part, il y a des téléspectateurs qui apprécient le style d’Eldin. « J’apprécie Cyrille Eldin dans Le Petit Journal a indiqué Kamel sur tweeter. Déjà Kamel aimait suivre les reportages d’Eldin, de sa façon d’attaquer les politiques « il n’est ni méchant ni mauvais » explique l’étudiant qui parle aussi du temps où Eldin était rapporteur dans Le Supplément et le Grand Journal. « on remarque que le Petit Journal ressemble à une mouture d’Eldin rapporteur qui est plus élargie que l’autre. Par contre, je n’arrive pas à comprendre les différentes attaques qui viennent de partout et qui souvent excessives.

En revanche, Florian ne comprend pas les pseudo-polémiques entre Le Petit Journal et Quotidien, et trouve les critiques envers la première exagérées : « On a deux émissions différentes, dont le but est de nous montrer l’actualité autrement que dans les JT et de mieux comprendre nos politiques. Barthès et Eldin réussissent très bien dans ce qu’ils savent faire ». Kamel est plus dur avec Yann Barthès, dont il trouvait Le Petit Journal plus orienté vers l’humour et que Quotidien a déçu : « L’émission a perdu son charme, elle est plus TMC, plus lisse. »

« Le Petit Journal devenait routinier »

C’est aussi l’avis de Guillaume : « Le Petit Journal devenait un peu routinier avec les mêmes thèmes et la même approche. Fashion Week, réaction délirante de frontiste, manifestation contre mariage pour tous, reportage anti-flics… à la fin, c’est lassant. L’émission d’Eldin est perfectible, mais elle apporte un peu de fraîcheur, sa ligne éditoriale est moins contestataire. » Et si le souci était que l’émission s’appelle toujours Le Petit Journal ? Plusieurs téléspectateurs ont posé la question, et Florian abonde : « Personne ne disait rien à Eldin au Supplément ou au Grand Journal, et d’un coup après avoir « pris » la place de Barthès, on lui tape dessus. Je trouve ça injustifié. »

« Le nom du Petit Journal est assimilé à Yann Barthès, commente Kamel. Les gens ont trop attendu le retour de l’émission, l’ont fantasmé et ont donc eu du mal à accepter les changements. » Avec un nouveau nom, la pilule serait mieux passée. D’ailleurs, pour Kamel, Barthès plaît aujourd’hui à tout le monde, et la prise de risque vient d’Eldin, de Canal +. Quant aux accusations de connivence avec le pouvoir, de sa « love story » avec Emmanuel Macron en passant par sa visite improvisée à l’Elysée ou le soutien de Florian Philippot, les fans de Cyrille Edlin n’y croient pas trop. Cela fait partie du jeu, cela va avec le métier de journaliste pour Kamel, tandis que Jeanne-Marie, lycéenne à Guingamp, trouve ça drôle, et « l’humour est un élément important du Petit Journal ». Appelons-le encore Le Petit Journal, mais pour combien de temps encore ? Son animateur a avoué lui-même réfléchir à changer le nom.

Categories

Découvrez aussi