livret

Livret A : pourquoi rester à 1% serait « grave » ?

livretLe gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer a fait la proposition de diminuer le taux du placement à 0,75%.

Ces derniers temps, la valeur du livret A ne cesse de diminuer. Son taux de rémunération de 1% devrait connaitre une nouvelle baisse atteignant 0,75% à partir du 1er février. Répondant aux questions des journalistes sur Europe 1 Christian Noyer, le gouverneur de la Banque de France a fait une proposition selon laquelle il est judicieux de rester à 1% ». Mais sa proposition doit être préalablement ratifiée par le ministre des Finances, Michel Sapin.

Cette mesure est justifiée par le fait est que le taux de 0,75% est assez considérable. Si on utilise la méthode de calcul indicative qui repose sur l’inflation, le taux devrait être revue à la baisse atteignant 0,25%.

En fait l’inflation est proche du niveau zéro. L’épargnant est gagnant avec 0,75% ». Car si l’inflation augment pas ou peu comma à l’accoutumée, 0,75% est un bénéfice de pouvoir d’achat de l’épargne qu’on a quelquefois vu. A1% les retombées seraient importantes » a déclaré Christian Noyer.

Plombage de l’investissement

Quand un épargnant est payé sur son livret A, l’argent lui est versé par la banque. Or c’est plus d’argent que les banques ne peuvent investir dans l’économie et surtout dans les PME et le logement social, ceux qui reçoivent respectivement les investissements faits par les banques avec l’argent du livret A.

« Nous voulons stimuler la croissance et l’emploi : pour cela, il faut diminuer le coût du financement de l’économie. Pour le livret A, de nombreux financements de l’économie revalorisés dessus concerne le financement du logement social, des PME» déclare Christian Noyer.

Réduction des autres produits d’épargne

Pendant cette période de croissance atone et d’inflation en baisse, il n’est pas bon d’avoir une épargne assez rémunératrice. Et plus un taux est élevé plus les français pourront épargner et moins ils consommeront.

Categories

Découvrez aussi