Le VPN, de quoi s’agit-il ?

Le réseau privé virtuel (RVP) ou en anglais, Virtual Private Network (VPN), est un réseau créé de manière artificiel. Il offre la possibilité de bénéficier d’une liaison sécurisée et cela à faible coût, en dehors de tout ce qui est équipement terminal.

Le VPN, comment ça marche ?

Le VPN utilise le protocole de tunnelisation, ce qui permet aux données qui sont transférées d’un bout à l’autre du VPN, d’être sécurisées par cryptage. Grâce au cryptage, les données qui passent par le VPN sont complètement indéchiffrables par toutes personnes voulant les pirater, donc se retrouvant en dehors du tunnel. Le VPN peut être établi entre 2 appareils. Dans ce cas, on parlera de « client VPN » et de « serveur VPN ». Le client VPN est la machine qui crypte les données et le serveur VPN les déchiffre. Ainsi, lorsque l’utilisateur voudra avoir accès au VPN, la demande est transmise à un système passerelle. Ce dernier grâce à une infrastructure de réseau public, se connectera au VPN et fera donc la transmission en données cryptées. Lorsque le client VPN de l’utilisateur reçoit les données cryptées, il les décrypte avant de les transmettre au finale à l’utilisateur.


A lire : Qu’est-ce qu’un VPN ?

Le VPN, les protocoles de tunneling

Il y a plusieurs protocoles de tunneling et de différents niveaux chacun. Parmi les principaux, on distingue :

  • Point-to-Point Tunneling Protocol (PPTP), qui a été conçu par Microsoft, Ascend, US Robotics, 3Com, et ECI Telematics. C’est un protocole de niveau 2
  • Layer Two Tunneling Protocol (L2TP), protocole de niveau 2. Il prend appuie sur PPP et représente le dénouement des travaux de l’IETF pour réunir les caractéristiques de PPTP et L2F
  • IPSec, vient des travaux d’IETF et est de niveau 3. Il offre la possibilité d’acheminer les données cryptées pour les réseaux IP.

Categories

Découvrez aussi