restaurant-customer-walks-out-shanghai-in-kfc_72cebf88-9f13-11e5-94b5-bfaeb774c8f3

L’arrivée de KFC au Tibet dérange à Lhassa

Yum Brands, une chaîne de restauration rapide a évoqué l’implantation à venir du premier KFC dans le centre de la capitale de Lhassa dans la région libre du Tibet. C’est une seconde tentative, de la marque, car en 2004, le Dalai Lama avait manifesté son opposition à ce projet.

Plusieurs mois après avoir procédé à l’ouverture de son premier restaurant au Myanmar (la Birmanie), KFC s’est ensuite attaqué à Lhassa. Jeudi 10 décembre, le groupe de restauration rapide américain Yum! Brands a annoncé qu’il allait ouvrir sa première représentation Kentucky Fried Chicken au Tibet, dans les jours à venir. Ce qui suffit pour provoquer l’angoisse de l’ONG Free Tibet, alors qu’il y a dix ans auparavant que ce projet d’installation avait échoué.

D’après l’agence de presse Chine Nouvelle, le nouveau restaurant KFC élira sont quartier dans le centre commercial Shenlishidai, qui se trouve dans le centre-ville de Lhassa. La cité historique, de la région autonome du Tibet et capitale du royaume du Tibet depuis le VIIe siècle. D’ailleurs, ce royaume est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

« Nous avions déjà des restaurants rapides au Tibet »

Le prochain restaurant va ouvrir en fin janvier 2016 d’après Biao, directeur du centre commercial. Installé sur deux étages, il va s’étendre sur une superficie de540 mètres carrés.

« Avant que KFC ait choisi d’arriver au Tibet, nous disposions déjà des restaurants rapides comme Dicos », a expliqué le directeur du centre commercial à Chine Nouvelle, poursuivant en disant que les clients, au Tibet, autorisent bien le poulet frit et les hamburgers.

L’agence de presse indique que KFC envisage également de bâtir un entrepôt frigorifique qui s’étendra sur 5 hectares dans la banlieue de la ville, pour prévenir son éventuel développement dans la région.

Categories

Découvrez aussi