Emmanuel Macron utilise le big data pour formuler son programme politique

Dans la cadre de sa campagne, Emmanuel Macron a prévu de se servir des technologies provenant de l’ingénierie linguistique afin d’analyser les «verbatims» rentrés pendant la campagne de récolte d’information auprès des potentiels électeurs réalisé par ses équipes. Il utilisera ces résultats pour faire un diagnostic, identifier les thèmes qui se répètent et par la suite de l’adapter à son programme et vice versa.

Quand le Big Data entre dans la politique

Désormais le big data entre dans la politique avec Emmanuel Macron qui compte s’en servir dans l’analyse des revendications des populations.

Autrefois, c’étaient les réseaux sociaux qui étaient utilisés dans les campagnes, les sites sociaux qui ont la possibilité de convertir la politique en jeu. Rappelons Hillary Clinton qui a mis en place une application de jeu comme Farmville afin de devenir le meilleur fan ou appui. Les Républicains ont lancé de leur côté une application appelée Knockin qui permet de reconnaitre le profil des meilleurs partisans avec la potentialité de les faire voter.

Le problème c’est qu’en utilisant ce système basé sur l’algorithme combiné au jeu utilisé comme solution ultime pour éviter que les personnes ne refusent d’aller voter peut produire un résultat différent. Il finira plutôt par annuler la parole politique car à elle seule elle peut faire tout le travail.

En fait, les algorithmes auront aussi l’avantage de fournir des résultats meilleurs que tout homme politique.

Pour être plus clair, les technologies utilisées pour l’analyse de recueil, d’ingénierie lexicologie, se révèlent précoces et peuvent fournir des résultats impressionnants.

Ces technologies sont crédibles, même si on peut s’attendre à un plantage. Mais il existe un écart important entre le fait recueillir des textes ou d’importantes bases de données et le fait d’analyser les collections d’études sociologiques, économiques, littéraires, en utilisant les algorithmes pour prétendre faire un diagnostic afin d’élaborer une stratégie politique basée sur un programme bien ficelé.

Au niveau politique, l’utilisation d’algorithmes simples ou difficiles peut comporter quelques risques parmi lesquels, vous avez le fait d’accepter le diagnostic ou encore ne pas connaître les résultats satisfaisants qui en réalité sont faux. Et ceux-ci peuvent créer une confiance qui peut guider les choix.

L’autre risque représente la confiance qu’on peut leur donner. Mais on sait que les algorithmes font partie de ces sciences qui trompent difficilement. En fait, ceux-ci peuvent aussi détruire, créer des inégalités et mettre en mal la démocratie. En fait, les algorithmes peuvent aussi être utilisés pour détruire expressément ou encore pour choisir un camp.

Categories

Découvrez aussi