detecteur-de-fumee-prix

Détecteurs de fumée. 15% des Français ne sont pas encore équipés

Alors que la loi qui oblige les particulier à installer un détecteur de fumée chez eux, est entrée en vigueur depuis an, près de 15% des Français ne l’ont pas encore appliqué en Janvier, d’après les résultats d’un sondage BVA rendu public mardi

Les désobéissants

Les locataires, les Français de troisième ainsi que les salariés des entreprises du privé sont ceux qui ont installé des détecteurs de fumée.

D’après ce sondage, 21 % des réfractaires allèguent que cela relèvent de la responsabilité du propriétaire » de leur appartement, 20 % d’entre eux pensent qu’il n’y a vraiment pas de risques » et 17% pensent que cela n’est pas obligatoire.

Même si tous les logements ne sont pas équipés de détecteurs de fumée, les Français sont cependant de plus en plus nombreux à se faire installer un détecteur de fumée avec une augmentation de 4 points de septembre à janvier, d’après l’institut BVA dans sa dernière étude.

Peu de fausses alertes

« 85 % des Français équipés d’un détecteur de fumée, c’est assez positif et en même temps optimiste », a détaillé Gaëlle Alloin, responsable de l’entreprise Kidde. « Selon nos résultats, le taux d’équipement serait évalué à environ 60, 65 % », a-t-elle complété.

Pendant que les premiers utilisateurs des détecteurs fulminaient contre des alarmes intempestives, il parait que ces fausses alertes sont « moins fréquentes » (elles portent sur 18 % des Français équipés). Et quand elles démarrent 74 % d’entre eux réinstallent le détecteur de fumée.

800 morts chaque année

La loi Morange, lancée en mars, réclame l’installation d’au moins un appareil par habitation par le possesseur du logement. Le bailleur peut soit vendre l’appareil à son locataire, soit lui rembourser son achat.

Plusieurs professionnels conseillent l’installation de détecteurs rappelant que les incendies domestiques sont la cause de quelque 800 personnes et plus de 10 000 blessés chaque année en France.

Categories

Découvrez aussi